timbre

Fait par Soursac Informatique

© 2010 soursac-tourisme

Retour accueil

Ces trois journées furent un événement exceptionnel pour l’ACAD (Amicale des Compagnons de l’Aigle sur Dordogne) mais aussi pour la région et  les communes de Soursac (Corrèze) et Chalvignac (Cantal). En effet, un timbre était émis à la mémoire des maquis du barrage de l’Aigle. L’histoire qui a été à l’origine de ce timbre et toutes les photos de ces trois jours, peuvent être consultés sur le sites suivants :

http://www.xaintrie-passions.com/acad-amicale-compagnons-de-l-aigle-sur-dordogne/

http://lesmaquisdubarragedelaigle-letimbre.fr/

http://www.xaintrie-passions.com/le-timbre-soir%C3%A9e-r%C3%A9tro-%C3%A0-soursac/

En ce qui concerne Soursac, la participation de la Chorale Harmonie a été très présente puisque le vendredi matin elle chantait à Chalvignac, en hommage à Altero Betti, quelques unes de ses chansons. L’ACAD a d’ailleurs remis à Altero, ancien du maquis, la médaille d’or de l’association.

Le soir même les choristes et randonneurs des « Pieds Chantant » participaient à l’organisation du repas dansant et costumé, « les timbrés ». Cette soirée a rencontré un vif succès. La salle était pleine, le repas excellent et aux premières notes de l’orchestre de Rémi Sallard, les danseurs étaient sur la piste. De nombreuses personnes étaient venus déguisées « années 40 » (ce n’était pas obligatoire) et ont donné un relief particulier à cette soirée.

Le lendemain matin, samedi, après les discours des autorités, ce fut un moment d’émotion lorsque la Chorale a chanté, accompagné par l’accordéoniste Rémi Sallard, « le chant des partisans » et « la complainte des partisans ».

Le dimanche matin, une messe animée par la Chorale Harmonie avait lieu à la très belle chapelle d’ Aynes. Elle a été suivie par une cérémonie aux monuments aux morts du village puis une gerbe a été déposée au barrage de l’Aigle, au monument dédié aux maquis. Lors de la Marseillaise, la Chorale l’a chantée accompagnée par un bon nombre de participants. Un peu plus tard une autre cérémonie avait lieu au monument aux morts de Soursac.

Ces trois jours de « mémoire » organisés au millimètre par l’ACAD et plus particulièrement par Jean-claude et Françoise Daymard, avec la création du timbre, les expositions, … nous ont rappelé une période peu connue de notre patrimoine local.


Ci-joint un  diaporama de la première journée.

Et ici le diaporama de la 2ème et 3ème journée